un Test XXL du HTC Desire HD

31 10 2010
La rédaction de FRAndroid vient de réaliser un test exhaustif du  HTC Desire HD.
Le voici, enfin. Bonne lecture de ce test du HTC Desire HD.
Caractéristiques
Modèle HTC Desire HD
Version Android 2.2 avec l’interface HTC Sense
Support Adobe Flash Player Oui
Ecran 4,3 pouces (109 mm)
Résolution (WVGA) 800×480 pixels
Technologie LCD en technologie tactile capacitive multi-point
Processeur (CPU) Qualcomm Snapdragon MSM8255 @ 1 GHz
Chipset graphique (GPU) Adreno 205 (OpenGL ES 2.0)
Mémoire RAM 768 Mo
Mémoire ROM 1,5 Go
Mémoire Interne / Support micro SD 2,5 Go / Oui, jusqu’à 32 Go
APN / Caméra Oui, 8 mégapixels avec double-led flash (720p)
Webcam (caméra frontale) Non
Wi-Fi 802.11 (b/g/n)
Boussole / GPS / Bluetooth Oui / Oui / Oui, 2.1
Réseaux 3G (DL : 14.4 Mbps / UL : 5.76 Mbps)
Dolby® Mobile & SRS / DLNA Oui / Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de proximité et lumière Oui / Oui
Sortie jack 3,5 mm Oui
Un port micro-USB (standard) Oui
Tuner FM (Radio) Oui
Support DivX Oui
Formats vidéos supportés .3gp, .3g2, .mp4, .wmv (Windows Media Video 9),
.avi (MP4 ASP and MP3), .xvid (MP4 ASP and MP3)
Formats audio supportés .aac, .amr, .ogg, .m4a, .mid, .mp3, .wav, .wma (Windows Media Audio 9)
Batterie 1230 mAh
Dimensions 123 x 68 x 11.8 mm (4.84 x 2.68 x 0.46 pouces)
Poids 164 grammes (batterie incluse)
Date de sortie Fin octobre 2010
Prix à sa sortie < 549€
Design et prise en main
Si on retourne en arrière, je me souviens du dernier souffle de Windows Mobile avec le HTC HD2 : un écran 4,3 pouces, qui était capacitif lorsque tous les autres téléphones étaient résistifs, multi-point et le tout tournait avec un processeur 1 GHz et 448 Mo de RAM. C’était en 2009 et c’était une dernière tentative de changer notre vision de Windows Mobile. Le HD2 fut un succès, un des seuls pour la plate-forme à la fenêtre qui au final a vu son développement arrêté.
Fin 2010, le HTC Desire HD n’a visuellement pas tellement changé. J’aurai même tedance à dire, que son apparence n’est pas son point fort. Avec une forme rectangulaire, il est assez mince mais une partie soulevée à l’arrière du téléphone révèle un capteur d’appareil photo, pas si discret. Je reviendrai plus tard sur ce dernier point. Il n’est pas si grand par rapport au Desire et autre androphone, néanmoins il est bien plus large.
Avec son écran géant de 4,3 pouces, le HTC Desire HD possède le plus grand écran de tous les androphones (si on ne considère pas la Dell Streak comme un smartphone, c’est une tablette de 5 pouces avec fonction de téléphonie). Rassurez-vous, le HTC Desire HD tient dans une seule main (de taille moyenne).
Bonne qualité pour les écouteurs !
Le secteur/USB a été revu, il est classe !
Avec une résolution de 800 par 480 pixels, l’écran répond bien et les angles de vision sont convenables. Cependant, HTC n’a malheureusement pas fait d’effort sur la technologie d’écran utilisé, on ne s’attendait pas à un écran AMOLED (Samsung n’arrive même pas à les fournir convenablement pour ses smartphones), mais on aurait pu au moins avoir le droit à un écran Super-LCD (Sony), le même qui équipe le HTC Desire Z. HTC a choisi un écran TFT-LCD classique, et malheureusement cela se ressent. Les couleurs sont ternes et je ne vous conseille pas de le mettre à côté du Galaxy S et son écran Super AMOLED.
J’ai également remarqué que la densité de pixels pouvait être gênante car à coup sûr trop basse, je ne connais pas le nombre de ppi de l’écran du Desire HD, mais la netteté est inférieure à l’écran IPS de LG ou encore à l’écran AMOLED de Samsung. Structurellement, la technologie d’écran du Desire HD est à des années de retard des autres technologies (consommation, luminosité, couleurs, netteté, contraste). C’est bien dommage.
Le capteur ressort vraiment de la coque
Enfin, l’écran est assurément utilisable : la qualité de l’image est bonne et il se comporte bien au soleil. L’écran est multi-point, jusqu’à 4 points. Il répond bien et n’accroche pas la peau. Il est vraiment agréable à utiliser.
Cela ne va pas vous étonner, mais l’expérience sur un écran 4,3 pouces change vraiment la donne. J’ai longtemps utilisé le Galaxy S et le Desire, en 4 et 3,7 pouces, mais aussi l’iPhone 4 en 3,5 pouces, avec quelques dixièmes de pouces en plus, on a vraiment une expérience utilisateur très différente. Les textes sont gros, je conseillerai sans aucun doute cet écran à des personnes mal-voyantes.
Bien que l’écran soit plus grand que les autres, les applications Android tournent très bien. Visuellement, c’est même bien plus agréable à utiliser. Je ne pense pas que Google le permette actuellement, mais je pense qu’une résolution de 1024 par 768 pixels aurait été nécessaire afin d’améliorer l’expérience d’utilisation. J’ai l’impression que c’est l’interface du Desire classique, avec un zoom X1,25 dessus : on perd en netteté mais c’est plus gros.
Les quatre boutons à l’avant sont tactiles et retro-éclairés, ils répondent bien (ni trop ni pas assez), et je n’ai pas constaté d’erreur de toucher. Ce sont les boutons les plus classiques sur Android : Accueil, menu, retour en arrière et recherche. Les retours vibreur sont efficaces et surtout désactivables.
Nous retrouvons deux boutons physiques, au dessus avec un très discret bouton de verouillage/deverouillage, et sur le côté droit avec le bouton de réglage de volume en une seule pièce. Les deux boutons sont chromés, je pense qu’il sont en métal. Je regrette la disparition du pad tactile, très pratique pour naviguer sans avoir à utiliser l’écran tactile. Je comprends que HTC ait choisi de supprimer ce pad, car l’espace disponible hors écran est vraiment limité à cause de la taille de l’écran.
HTC a rajouté des touches directionnelles en bas du coup
Les deux connectiques se trouvent sous le téléphone, le jack 3,5mm (casque/oreillette) et le microUSB (synchronisation/secteur). Dommage de ne pas avoir mis le jack 3,5 mm sur le haut du téléphone, cela aurait été plus pratique dans la poche (pourtant c’est le cas du HTC Desire). Je pense que c’est plus un choix pratique, en effet le HTC Desire HD possède une pièce d’aluminium couvrant une bonne partie du téléphone dont le haut, notons également que le haut est plus fin que le bas.
Comme je viens de le dire, le Desire HD possède une pièce d’aluminium unique, il gagne vraiment en finition et en solidité par rapport au Desire que je trouvais trop brute au niveau de la coque arrière. Pour avoir accès à la batterie et aux slots SIM et microSD, il faut avant tout enlever deux caches en plastique. C’est là le hic, la finition pêche car les caches ressortent par rapport à la pièce d’aluminium, comme s’ils se courbaient. C’est un problème de finition assez embêtant, on a l’impression d’avoir mal enclenché les caches. Le côté positif, c’est que vous pouvez ajouter/enlever les cartes SIM et microSD sans avoir à éteindre le téléphone.
Le côté finition pas terrible
Pourtant il était à plat… il penche à cause du capteur !
Le capteur de l’appareil photo, 8 mégapixels avec double flash LED, est situé à l’arrière du téléphone. Il ressort vraiment au niveau de la coque, bien trop. En faite, il ressort tellement que lorsque le téléphone est à plat, il pivote entre la gauche et la droite, en gros : il n’est pas stable. Un détail très embêtant pour un androphone avec un si grand écran, c’est un plaisir de l’utiliser comme une petite tablette en le posant sur le bureau. Un autre problème de finition, encore fonctionnel que le précédent.
Mise à part les deux problèmes cités plus haut, je dois dire que HTC a vraiment fait un effort côté finition par rapport au Desire, le HTC Desire HD se rapproche plus du Legend que du Desire classique. Néanmoins, j’aimerai pousser un bon coup de gueule.
En effet, j’ai pris en main à de nombreuses reprises l’Evo 4G (HTC sous Android vendu par Sprint aux Etats-Unis), le cousin très proche du Desire HD, et sa finition est vraiment meilleure. On a même le droit à une béquille, très utile pour justement poser le téléphone sur une tablette : très pratique en mode multimédia. Autre point de différence, le HTC Desire HD n’a rien d’innovant, il manque réellement pour le prix qu’il affiche, un port microHDMI comme sur l’Evo 4G aux Etats-Unis. Je commence vraiment à me demander si les américains ne sont mieux servis que nous, en plus d’être servis avant.
L’autre coup de gueule, c’est la sortie récente du HD7 de HTC, qui tourne sous Windows Phone 7. En effet, il est bien mieux fini que le Desire HD, au point où je me demande quelles ont été les motivations à cela. On a pas de problèmes de finitions, et on retrouve la béquille du HTC Evo 4G.
L’EVO 4G
J’ai l’impression que HTC ne s’est pas trop foulé en reprenant le design du HD2 qui avait plu. Dommage. Néanmoins, le HTC Desire HD possède un design très correcte et une finition convenable.
Android et HTC Sense
HTC est l’acteur le plus dynamique sur le marché des androphones. C’est déjà un point important. HTC est aussi un des seuls fabricants à avoir réussi à développer une interface qui n’altére pas l’expérience utilisateur, et qui se paye le luxe de l’améliorer au passage.
En effet, avec le HTC Hero puis le Desire, HTC a vraiment créé une expérience pleine de sens autour de HTC Sense : du multimédia au réseau social, en passant par la navigation et le côté fonctionnel.
Un des 7 bureaux disponibles
Avec Android 2.2 et l’arrivée des Desire HD et Z, HTC a fait évoluer HTC Sense de façon remarquable. Les nouveautés sont tout bonnement énormes. J’ai déjà eu l’occasion de prendre en main le nouveau HTC Sense et de vous en faire découvrir une bonne partie. Je vais dans ce test énuméré les nouveautés qui me paraissent les plus importantes et remarquables.
Le menu de personnalisation
Je commence par la personnalisation, vous pourrez maintenant aller plus loin dans la personnalisation de votre androphone avec HTC Sense. En effet, dans la version précédente il était possible de créer des thèmes pour pouvoir organiser votre téléphone dans un cadre professionnel et passer d’un seul clic à un cadre plus familial. Désormais, vous allez pouvoir modifier la forme et la couleur des barres de notifications, menus… Je vous laisse découvrir ça dans cette vidéo ou sur les captures suivantes. Différents skins sont disponibles sur Internet en plus des cinq déjà pré-installés. La personnalisation est très simple, HTC propose des sonneries, widgets, skins, fonds d’écran pré-installés, mais aussi sur le HTC Hub (application disponible).
Nouveauté : les skins !
L’autre grosse nouveauté est HTC Locations, un service de cartographie GPS très complet. HTC s’est fourni chez TomTom pour les cartes, on a donc au final une application de cartographie et de navigation GPS avec guidage vocal, très complète. HTC Locations est on-board, les cartes sont  donc stockées dans le mobile et les calculs des itinéraires ne nécessite pas de connexion. Par défaut, seule la carte de France est disponible dans le téléphone, mais comme TomTom a pour source Tele Atlas, vous pourrez louer des cartes de tous les pays du monde. Le guidage vocale est payant, mais le mode carte seule est gratuit. HTC et Tomtom ont donc une stratégie assez nouvelle : privilégier les partenariats éditeurs/constructeurs, et encourager la vente de contenu.
En mode « carte »
Les cartes installées, France et Allemagne par défaut
Exemple de location de cartes
Achat d’info trafic
Bien sûr, HTC Locations est en complément de l’application de navigation GPS Google Maps Navigation (off-board) ou des autres applications de navigation que vous installerez (Navigon, Copilot Live…).
La vraie nouveauté, c’est pour moi : HTCSense.com. Depuis que je teste le HTC Desire HD, je me connecte souvent sur HTCSense.com pour gérer mes contacts, SMS, applications… Vous ne connaissez pas ce nouveau service ? HTCSense.com est un service en ligne qui nécessite un compte (la création est proposée au premier démarrage du téléphone), il intègre de nombreuses fonctionnalités de contrôle de votre smartphone à distance. L’interface HTCSense.com est accessible partout avec un navigateur et une connexion, il permet d’assurer une liaison entre l’utilisateur et son smartphone HTC : localisation du mobile, verrouillage, transfert des appels et des SMS, accès aux données et effacement de la mémoire, affichage d’un message personnalisé à l’écran… En pratique cette première fonctionnalité s’avère très pratique dans la vie de tous les jours et dans les galères : oublie du téléphone au bureau, perte du téléphone (souvent sous le lit), vol du téléphone… C’est avant tout un service pratique. Je l’ai utilisé dans de nombreux cas : J’avais par exemple, la flemme d’écrire mes textos sur l’écran tactile, j’ai donc envoyé tous mes textos en les tapant sur mon clavier d’ordinateur. Voilà une des fonctionnalités de la vie de tous les jours.
HTCSense.com, c’est aussi les Footprints (les points d’intérêt) qui sont synchronisés automatiquement entre votre androphone et HTCSense.com, vous allez retrouver dans vos itinéraires dans l’interface web, et préparer vos vacances sur votre PC/MAC sans vous soucier de les avoir transférer sur votre téléphone. Tout se synchronise en arrière plan.
Puis vient les contacts et les messages, vous pouvez retrouver vos contacts pour les gérer (ajouter, effacer, sauvegarder) et vos SMS/MMS (les lire et en écrire). En gros, HTCSense.com rend accessible l’utilisation de la partie très « téléphonie » sur votre ordinateur et vous permet de les sauvegarder, afin de faciliter vos transferts de données entre appareils.
Pour terminer en beauté, HTC Hub est en gros un centre de téléchargement de contenu : applications, sonneries, skins, sons… Les applications Android ne sont pas « réellement » en téléchargement sur cette plate-forme, mais c’est un lien efficace avec l’Android Market. Je dois avouer que l’Android Market reste un beau foutoir, difficile de s’y retrouver. Avec HTC Hub, HTC a sélectionné pour vous quelques applications souvent très bien notées. Vous pouvez donc consulter la liste et d’un seul clic, lancer le téléchargement de l’application sur le HTC Desire HD. On retrouve également les skins, sonneries, sons… pour personnaliser au mieux votre téléphone HTC. C’est une partie qui va sûrement beaucoup évoluer, du nouveau contenu sera proposé très régulièrement.
Sur le web, HTCSense.com est une interface web intuitive et rapide : à base d’AJAX/HTML5, l’interface ne ralentit pas, même sur un netbook. Exit la technologie Flash, dépassée et non universel. HTC a vraiment investit dans cette plateforme en ligne.
J’ai également noté un mode « Economiseur d’énergie » plutôt ingénieux. HTC a créé un nouvel onglet dans le menu configuration où il est possible de gérer les modes de consommation. Par exemple, un mode d’économiseur d’énergie peut s’activer le niveau de la batterie est sous les 15%, dans ce cas je serai averti et certaines fonctionnalités pourront se désactiver toutes seules : WiFi, Bluetooth, réglage de la luminosité, mise en veille de l’écran, retour vibreur des boutons… tout peut se personnaliser.
On retrouve également des fonctionnalités qui font « sens », elles exploitent intelligemment les fonctionnalités du smartphone : si le téléphone sonne, le retourner suffit à arrêter la sonnerie ; le téléphone peut également savoir grâce à l’accéléromètre en autre s’il est dans un sac, et peut ainsi régler le volume, afin d’être entendu… toutes ces fonctionnalités s’avèrent très pratiques : en réunion, dans les transports…
HTC Sense a aussi amélioré la fonction de copier/coller qui n’était vraiment pas parfaite sur Android. Sur cette nouvelle version, ça ressemble effectivement à l’iPhone. Il suffit d’effectuer un appui long sur l’écran et ensuite de sélectionner le texte à copier. C’est pratique et bien plus efficace. Adopté.
Après, je pourrais continuer de vous parler des nouveautés HTC Sense car il y en a un paquet : interface des e-mails unifiée, des nouveaux widgets, une application de transfert des données des anciens téléphones, une partie sociale (Twitter, Facebook, Flickr…)… Je vous conseille de regarder cet article avec bien plus de détails sur l’interface HTC Sense.
Commandes vocales avancées (en appuie long sur « recherche »)
La zone de notification a été revue avec les dernières applications lancées en haut
Côté multimédia, HTC a fait des efforts. L’application pour la musique est toujours aussi complète.
Côté vidéo, le HTC Desire HD lit sans problème les formats DivX, XviD jusqu’en 720p.
On retrouve également une application « Lecteur », c’est une application eReader pour télécharger des livres numériques en partenariat avec Kobo, malheureusement pas de contenu localisé, ça reste très anglophone.
Le HTC Desire HD tourne sous Android 2.2, on retrouve donc naturellement les nouveautés de cette version d’Android (la dernière à ce jour), en autre une fonctionnalité de hot-spot WiFi pour partager sa connexion 3G avec une tablette ou un netbook.
Bref, je pense que c’est clair. HTC Sense est une interface très puissante et complète, elle ajoute une très grande plus-value à l’interface de base d’Android avec des fonctionnalités de personnsalisation dans l’esprit « Android ».  De l’autre côté, Android 2.2 est très bien intégré : l’interface est fluide, il n’y a pas de plantage ni de bugs, et je n’ai pas eu un seul moment besoin d’effectuer un force kill.
Il y a un mode « fast boot » pour le démarrage rapide, une nouvelle technologie de HTC assez bluffante !
HTC confirme sa volonté d’investir beaucoup dans l’expérience utilisateur au delà du matériel. Je pense que Android est la plateforme la plus apte, aujourd’hui, à servir HTC.
Performances
Avec son processeur Qualcomm Snapdragon MSM8255 cadencé à 1 GHz et ses 768 Mo de RAM, le Desire HD surclasse tous les autres androphones.
Côté performances graphiques, l’Adreno 205 (OpenGL ES 2.0) est réellement un nouveau souffle pour les appareils Android. HTC rattrape ainsi le retard qu’ils avaient face à Samsung et son Galaxy S surpuissant (PowerVR SGX540).
Quadrant
Les becnhmarks que j’ai pu effectuer son sans équivoque : le Desire HD est au dessus de tout le monde avec cette nouvelle référence de chez Qualcomm. Par contre, vous allez voir que ça se ressent au niveau du prix.
392 Mo de RAM de libre
Un des points faibles du HTC Desire était sa capacité de stockage interne qui limitait les installations d’applications, avec 1,5 Go d’espace interne, le Desire HD a vraiment de quoi réparer ce problème. Vous aurez du mal à remplir tout cet espace. Vous pourrez également compter sur la carte microSD jusqu’à 32 giga-octets.
Une carte microSD de 8 Go était fournie
Concernant l’autonomie, avec une batterie de 1230 mAh, le HTC Desire HD est en retrait face à la concurrence mais aussi par rapport aux autres androphones de la marque HTC. Pourquoi avoir choisi une batterie avec si peu de capacité pour un téléphone sur-puissant qui utilise un écran de 4,3 pouces qui n’est même pas AMOLED au passage (rappelons que l’AMOLED est une technologie qui consomme moins).  Soyez étonnés, HTC a du faire des efforts dans la gestion logicielle de la batterie car la différence avec les autres androphones n’est vraiment pas flagrante. Vous aurez suffisamment de jus pour tenir la classique journée d’utilisation, il faudra donc recharger votre androphone chaque soir (surtout ne pas oublier de le brancher avant de dormir).
L’appareil photo est de 8 mégapixels avec un double flash LED, il peut filmer en 720p HD à 30 fps. En pratique, il est très bon. Réactif, efficace et performant. Ce capteur est bien meilleur que tout ce que HTC a pu faire dans le passé. C’est peut-être une des seules surprises côté matériel. HTC a continué à faire évoluer les outils disponibles pour la photo : différents modes (distorsion, vignette, vintage), balance des blancs, ISO, retardateur, autoportrait ainsi qu’un menu très complet. La macro fonctionne très bien, un point souvent sensible sur les smartphones.
Test photo en mode macro
Efficace le double Flash LED !
Encore le flash LED
Les photos tests sont ici, n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil, je vais en rajouter très rapidement. Une vidéo HD de test devrait être uploadée d’ici quelques heures.
A 8 mégapixels, vos photos vont atteindre 3264 par 1952 pixels, on se rapproche désormais vraiment des performances d’un numérique bon marché. Le double flash LED ne vaut pas le flash Xénon du Motorola XT720, mais il s’en rapproche : ça devient utilisable en soirée, son principale intérêt il est vrai. Il filme en 720p (1280 par 720 pixels) à 30 fps, on a des performances supérieures au Desire. Ça devient exploitable.
L’A-GPS ne m’a pas posé de problème, moins de 10 secondes pour faire fix et 5 secondes avec une connexion 3G. La précision était parfaite. Rien à redire.
La qualité de réception en EDGE/3G est meilleure que le Desire et l’iPhone 4, notez au passage que la puce est différente car la 3G peut désormais monter à 14,4 Mbps en DL et  5,76 Mbps en UL. Je suis conscient que nos réseaux n’ouvrent pas autant les vannes. J’ai essayé de le prendre en main dans tous les sens, le Desire HD n’est pas vraiment sensible : la réception n’est pas dégradée.
Pour terminer, la qualité des appels. Un point tout de même important, c’est la fonction native du smartphone. J’ai trouvé les voix légèrement feutrées, mais la qualité du son est bonne. Je ne crois pas que l’on retrouve le double-micro comme sur le Nexus One, c’est encore dommage pour un appareil à ce prix. Néanmoins, le HTC Desire HD parvient à isoler les bruits de l’environnement. Pas si mal.
Conclusion
Le HTC Desire HD n’apporte pas d’innovation technique. Ses atouts résident dans de très bonnes performances, mais surtout dans son écran 4,3 pouces et son interface HTC Sense sous Android 2.2.
Je regrette que HTC ait tout simplement repris le HD2, on est loin des finitions et caractéristiques du HTC Evo 4G, et je dois même avouer que le Desire HD ne vaut pas le HTC HD7 sorti sous Windows Phone 7 la semaine dernière.
Vendu entre 549 et 599 euros, le HTC Desire HD est quand même l’androphone le plus cher du marché français, on aurait du avoir plus de finition (une béquille à l’arrière comme ses deux cousins), un écran S-LCD au lieu du TFT-LCD classique, une caméra frontale qui est inexistante alors que la concurrence s’équipe de plus en plus de cette fonctionnalité, une batterie plus costaud… et les quelques petits couacs sur la finition.
Néanmoins, le HTC Desire HD est un bon téléphone : l’écran 4,3 pouces améliore l’expérience utilisateur, la finition s’est améliorée depuis le dernier Desire, l’appareil photo de 8 mégapixels est très performant et ses caractéristiques surclassent tous les autres androphones, devant le Galaxy S.
L’autre gros atout est bien sûr HTC Sense, l’interface made in HTC qui accompagne Android 2.2 est tout bonnement une merveille : personnalisation, fonctionnalités, suite logicielle, fiabilité… HTC tient vraiment un avantage concurrentiel de taille, surtout avec le nouveau service HTCSense.com, très pratique dans la vie de tous les jours ou lors des petits et gros accidents.
Les plus :
  • 4,3 pouces
  • Performances et puissance (Qualcomm Snapdragon MSM8255 cadencé à 1 GHz et ses 768 Mo de RAM)
  • HTC Sense et HTCSense.com
  • Android 2.2 : intégration et fiabilité
  • Appareil photo de 8 mégapixels
Les moins :
  • La batterie trop « petite »
  • La finition aurait pu être meilleure avec les quelques petits problèmes cités plus haut
  • L’écran est trop terne, les couleurs sont trop pâles et il manque de contraste
  • La finition est trop en retrait par rapport au cousin américain, l’EVO 4G sous Android et également face au HD7 sous Windows Phone 7
Publicités

Actions

Information

One response

25 01 2011
lolo

Bonjour,

J’ai ce smartphone depuis déjà 3 semaines et je trouve ton test très objectif et assez juste, c’est du bon boulot.

En tout état de cause, je conseille fortement cet appareil, dans le cadre d’un renouvellement bien sur, cars il n’est pas donné !!

Je suis vraiment satisfait et vie pleinement mon expérience dans le monde du tactile grâce a cette dernière production HTC.

Un bel appareil fiable, performant et vraiment complet.

Merci HTC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :